Politique de comportements

Ces conduites mettent en danger l’alliance de travail entre le psychologue et le patient car :

  1. elles sabotent la thérapie (le temps de rencontre ou le contenu, alias temps accordé à l’ingrédient actif du traitement),
  2. placent le thérapeute dans une position avec laquelle il est impossible d’aider (avoir peur, devenir méfiant, etc.) ou,
  3. empêchent le client de pouvoir apprendre et profiter du contenu de la thérapie.

Il faut voir ces conduites pour ce qu’elles sont, c’est-à-dire des tentatives de mettre en échec le processus d’intimité relationnelle qui, à priori, grandit et s’installe entre les deux personnes.

***

Absences non-justifiées 

La psychologue vous contactera pour s’assurer que vous êtes en sécurité. Des frais de 45$ s’appliquent pour le rendez-vous manqué non-avisé.  

Absences répétées 

Voir politique d’annulation.

Demande de changement de rendez-vous répétitifs

Gestes suicidaires et para-suicidaires durant une rencontre.

Arrêt de la rencontre et appel des ambulanciers ou des policiers. Les gestes suicidaires ou para-suicidaires seront pris systématiquement au sérieux.

Menaces, insultes, cris, vol, colère excessive, vandalisme, voie de fait, etc. 

Tous comportement violent est inacceptable. Des démarches judiciaires seront entreprises.

État d’ébriété ou soupçons d’intoxication pendant un rendez-vous 

La rencontre sera suspendue et les frais usuels s’appliquent.

Demandes d’accès à l’intervenant (cellulaires et textos, par exemple) 

  • Lorsqu’il est question d’obtenir des informations ponctuelles ou de donner des informations ponctuelles (annulation de rendez-vous, par exemple), cela sera accepté.
  • Lorsqu’il est question de propos suividaires ou de partager sa détresse dans l’immédiat, l’intervenant appellera les ambulanciers ou les policiers pour que vous receviez les services appropriés.
  • Lorsqu’il est question « de parler », l’intervenant ne donnera pas suite aux demandes d’accès du patient. Ces demandes seront abordés dans le cadre thérapeutique, par la suite.

Demandes de changements d’intervenants

La psychologue vérifiera les motifs derrières cette demande. Si le patient est lésé dans les services qu’il reçoit de la part d’un psychologue de Les psy trucs, des démarches seront effectués pour l’aider à déposer une plainte formelle au syndic de l’Ordre des psychologues du Québec. Advenant des insatisfactions qui ne placent pas le psychologue en faute professionnel, le patient sera encouragé à aborder son malaise avec son intervenant.

Publicités