Ressentir, comprendre et agir.

Ressentir, comprendre et agir.

     Trois mots. Trois mots simples lorsqu’on les prend séparément, mais porteur de tellement plus quand on les assemble ensemble. Ils définissent, à mon regard, les trois grandes étapes d’un processus de psychothérapie axé sur le changement1. Ils forment les fondements même de ma pratique comme psychologue clinicienne.

     La première étape, c’est les émotions. Les clients arrivent avec leurs émotions. Ces dernières sont parfois très diffuses, parfois manifestes. Parfois, elles sont contrôlées par la raison ou encore, font état que quelque chose de grave ou d’intense se produit dans la vie de la personne. Quoiqu’il en soit et peu importe l’état émotionnel avec lequel arrive les clients, le premier travail du psychologue est l’accueil1. Accueillir des émotions peut sembler simple, mais en fait, c’est un acte complexe qui consiste à redonner à la personne un contact sain avec ceux-ci, un contact porteur de guérison2. C’est de lui permette de ressentir, de ventiler son vécu, de légitimer son état affectifToute démarche de changement thérapeutique passe par cela.

     La deuxième étape d’un processus thérapeutique axé sur le changement, c’est de comprendre. Après la tempête d’émotions (pleurs, inquiétudes, colère, culpabilité, etc.) et au-delà de cette dernière, que se passe-t-il pour moi, dans ma vie? Plus encore, si on s’intéresse à plus que les événements, si on s’intéresse à comment les événements, ma compréhension de ceux-ci, mes réactions affectives et mes comportements s’imbriquent pour former un tout… un tout complexe et bien huilé qui maintiennent mes difficultés en place… qu’en comprendrons-nous? Comment fonctionne le cercle vicieux dans lequel je suis pris actuellement? A-t-il des liens avec des apprentissages passés? Qu’est-ce que je suis en train de créer, dans ma vie? Est-ce quelque chose qui me convient ou que je désire changer? Tant de questions, pourtant elles sont essentielles en thérapie1,3,4. Non seulement ces questions sont d’une importance capitale pour le psychologue, mais elles le sont surtout pour le bénéficiaire de service. Que le psychologue comprennent ce qui se passe pour vous, fine… mais, après tout, c’est vous qui devez y voir clair là-dedans, il s’agit de votre vie, de vos choix et des conséquences que vous assumerez. Ainsi, la deuxième étape vers le changement, c’est de comprendre.

  Enfin, agir. S’il y a un petit mot qui est intimidant, c’est bien celui-là. Agir, c’est concrétiser le changement souhaité. Mais attention, agir pour agir, c’est parfois aussi s’éparpiller, éviter ou s’auto-saboter5. C’est pourquoi action et compréhension forment un tandem que l’on souhaite inséparable. Après tout, agir ce n’est pas réagir impulsivement mais bien l’action de faire des mouvements, des comportements calculés et réfléchis afin d’avoir un impact concret dans son environnement4. Agir, c’est changer des choses pour aller là où on veut aller. Parfois, il arrive qu’il y a des obstacles à agir. Sachez que l’action n’est jamais obligatoire, mais que le bien-être, par contre, passe souvent par la compréhension. Qui dit comprendre et connaitre, dit faire des choix éclairés… même lorsque ceux-ci sont de maintenir le statu quo. À bon entendeur.

Dre Sara-Maude Joubert, psychologue

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s